CONDITION PHYSIQUE DU RANDONNEUR

 

L'appréciation de la difficulté d'une randonnée relève d'un jugement personnel et de la forme physique de chaque randonneur.

 

Le débutant doit être convaincu qu'une randonnée, même d'un niveau facile, n'est pas une simple promenade touristique, mais une activité relevant d'une discipline sportive, exigeant un effort soutenu et un certain entraînementRandonner est en effet une activité d'endurance qui met à contribution, le cœur, la respiration, les muscles et les articulations, c'est pourquoi chaque adhérent doit obtenir de son médecin un certificat médical l'autorisant à pratiquer cette activité.

 

Voici en outre quelques recommandations utiles.

 


AVANT DE PARTICIPER


Avant d'entreprendre une randonnée, voici les questions qu'il faut se poser :

- Quelle est ma forme physique en ce moment ?

- Est-ce que je débute la randonnée pédestre ?

- Est-ce que je reprends la randonnée après un temps d'interruption ?

- Est-ce que je marche régulièrement ou est-ce que fais du sport régulièrement ?

- Est-ce que je suis un traitement médical ?

 

Lisez avec soin le programme et les indications données sur chaque sortie (dénivelé, distance, temps de marche, etc.). Le titre de la randonnée et le village de départ peuvent vous donner des indications sur le type de terrain. N'hésitez pas à appeler l'animateur en charge de la randonnée : il sera de bon conseil.

 

 


PENDANT LA RANDONNÉE


Le boire

 

En toute saison, prendre de quoi boire en quantité suffisante. Il est habituellement recommandé de prévoir au moins un litre d'eau en hiver, et, au moins le double, en été.

 

Le manger

 

Bien sûr, tout d'abord, n'oubliez pas votre pique-nique pour la pause déjeuner.

 

Mais également, si vous devez partir à jeun (ce qui n'est pas recommandé), pour éviter tout risque d'hypoglycémie, emportez avec vous de quoi grignoter (pâtes de fruits, chocolat, fruits secs...)